L'entrepôt

Création d'un hameau post-artisanal
Indre-et-Loire (37)
3 800 m²
2021

Autrefois parcelle maraîchère, le site mute dans les années 1970 pour accueillir des activités artisanales. Cette transformation reste cependant une exception puisque la logique se limite aux quelques parcelles les plus proches du centre-ville. Le développement de la ville en périphérie place aujourd'hui ce territoire au coeur de la ville et questionne sa vocation artisanale.

Situé à l'articulation du tissu urbain d'un centre-ville dynamique et des espaces maraîchers qui bordent la Rivière, sa position géographique est un véritable atout pour créer un quartier à faible impact sur l'environnement. Connecté aux services du centre-ville il permet d'envisager une utilisation quotidienne des modes de déplacement doux ainsi qu'un accès direct aux loisirs et aux potagers qui animent les rives de la Manse.

Statut — En cours          

Documents graphiques — cclos

47°23'25.2"N 0°41'19.8"E

No items found.
Au-delà de sa situation qui lui donne le rôle de pivot entre le centre-ville et le grand paysage, le quartier ambitionne la création d'une articulation historique en conservant les traces de son passé. Si le prolongement des espaces verts maraichers en bord de Manse est l’occasion d’un rappel à la forme initiale du site, la sauvegarde des architectures artisanales permet la lecture de son évolution depuis les années 1950.
Au-delà de sa situation qui lui donne le rôle de pivot entre le centre-ville et le grand paysage, le quartier ambitionne la création d'une articulation historique en conservant les traces de son passé. Si le prolongement des espaces verts maraichers en bord de Manse est l’occasion d’un rappel à la forme initiale du site, la sauvegarde des architectures artisanales permet la lecture de son évolution depuis les années 1950.
No items found.
Le projet privilégie les circulations douces à l’automobile. Il développe une grande perméabilité avec le futur réseau piéton proposé par la mairie et limite les principales zones de stationnement à l’entrée de la parcelle. Cette porosité piétonne permettra d’éviter les problématiques d’un quartier privatif isolé mais aussi de faciliter l’accès au halage depuis la ville.
Le projet privilégie les circulations douces à l’automobile. Il développe une grande perméabilité avec le futur réseau piéton proposé par la mairie et limite les principales zones de stationnement à l’entrée de la parcelle. Cette porosité piétonne permettra d’éviter les problématiques d’un quartier privatif isolé mais aussi de faciliter l’accès au halage depuis la ville.
No items found.
Le projet recherche le maximum d’autonomie. Ainsi, la majorité des toitures sont équipées de panneaux solaires afin de répondre aux besoins en énergie des logements et des bornes de stationnements électriques mises en place dans un abri commun. Les besoins en arrosage sont couverts par les eaux pluviales stockées dans les bassins ou recueillies dans des noues parallèles à la voirie qui favorisent l'infiltration sur site. L'engrais nécessaire aux potagers est quant à lui produit par le compost des bio-déchets mis en commun à l'intérieur d'un local partagé.
Le projet recherche le maximum d’autonomie. Ainsi, la majorité des toitures sont équipées de panneaux solaires afin de répondre aux besoins en énergie des logements et des bornes de stationnements électriques mises en place dans un abri commun. Les besoins en arrosage sont couverts par les eaux pluviales stockées dans les bassins ou recueillies dans des noues parallèles à la voirie qui favorisent l'infiltration sur site. L'engrais nécessaire aux potagers est quant à lui produit par le compost des bio-déchets mis en commun à l'intérieur d'un local partagé.
No items found.
La forme des maisons individuelles répond à la fois à une logique d’optimisation des apports solaires et aux abris de jardin des parcelles maraichères limitrophes par l'utilisation du bois, ayant un faible impact environnemental. L’évolution de ces maisons est anticipée par la création d’une terrasse qui abrite les stationnements et permet d’envisager une future extension sans remettre en cause l’organisation générale du projet.
La forme des maisons individuelles répond à la fois à une logique d’optimisation des apports solaires et aux abris de jardin des parcelles maraichères limitrophes par l'utilisation du bois, ayant un faible impact environnemental. L’évolution de ces maisons est anticipée par la création d’une terrasse qui abrite les stationnements et permet d’envisager une future extension sans remettre en cause l’organisation générale du projet.
No items found.